samedi 1 avril 2017

Légéreté












Bon, très, très, trèèès honnêtement, et sans sarcasme d'aucune sorte, je me demande vraiment quoi en penser...
Je veux dire...je pense qu'il s'agissait de jonquilles arrivées là de manière naturelle, ou semi-naturelle (semi ! Haha !), auquel cas, aussi joli que ce soit à la vue de tous, j'estime qu'elles sont à tout le monde, et que même si certains penseront que cueillir 15 fleurs dans un immense carré d'herbe en ville où environ 30 milliards de fleurs se battent en duels et vont, quoi qu'on en dise et quoi qu'on en pense, rendre l'âme sous peu parce que leur temps de floraison va bientôt toucher à sa fin (et pour ne pas m'avancer je vais citer notre ami Internet :"Sa floraison est généralement de courte durée, 15 jours tout au plus") et j'ai ainsi un peu de mal à me voir comme la délinquante du siècle dans ce geste de cueillette.
Cependant, je suis prête à entendre et accepter ma potentielle erreur et avoir fait quelque chose qui ne se fait pas, soit aux yeux de la loi, soit simplement pour des règles de bien séances sociales.

Toutefois, et avec la meilleure foi du monde, j'ai du mal à ne pas penser que ces gens qui se sont permis de me tutoyer en me gueulant dessus à distance, bien planqués dans leurs voitures, en fronçant le sourcil pour marquer leur mécontentement, avaient d'avantage trouvé là le prétexte de l'année pour passer leurs nerfs gratuitement et facilement sur quelqu'un, plutôt qu'effectuer ce qu'ils percevaient comme un noble geste citoyen.

Mouais, franchement pas sûre que ces même orchidoclastes aient eu un tel élan brave et engagé si ils avaient été témoin d'une agression ou d'une personne faisant un malaise à 20 centimètres de leurs bagnoles.
Mais je me trompe peut-être.


Alala...on disait quoi déjà ?..."Alex-Imé contre le monde", c'est ça...?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire