mercredi 8 mars 2017

Coupe de bagnard




Alors que je viens de me refaire une coupe de bagnard franche et virile (pour ne pas dire preeesque militaire)  et que je reçois pleins de compliments (et oui, on finira par le savoir, je suis (beaucoup trop) sensible à la flatterie) je constate que chaque fois que je déprime, ce qui m'a toujours aidé, au moins pour quelques instants, c'est de dessiner et de me couper les cheveux.


Bon...sachant que j'ai fait, selon mon blog, au moins 192 dessins depuis Mai 2016 et que je ressemblais encore à ça en Août 2015, avec les cheveux qui descendaient sous les omoplates, si on s'en tient à cette logique, on pourrait être tenté de penser que ces 18 derniers mois ont pas été spécialement funs.

...mmf...

ça alors ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire